Index du forum
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le Mar Aoû 14, 2018 11:50 pm



Répondre au sujet  [ 10 messages ] 
 Interview de Moleculez (Juin 2004) 
Auteur Message
Sheper imperturbable
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Avr 21, 2007 5:26 pm
Messages: 980
Localisation: Tours - Angers (37) (49)
Au milieu des décombres de la scène hardcore allemande, Moleculez fait figure d’espoir confirmé pour un renouveau déjà entamé. Fort de sorties déjà nombreuses sur des labels anglais, français, allemands et hollandais (avec le Third Movement 55 très récemment), le producteur/liver de Hamburg délivre avec bonheur un son doom/indus au parti pris narratif forcément dynamique et à la palette de vitesses plutôt large, et dont la personnalité charge en bonnes nouvelles un vent d’est décidément bien faible ces dernières années. La lucidité à laquelle amène le constat dressé autour du déclin d’acteurs historiques du hardcore allemand n’empêche donc pas l’enthousiasme, la fraîcheur et l’élan d’un producteur aussi prometteur que son live est mental. Moleculez, vite.

Image

[b]S-Z : Qui est ou qu’est-ce que Moleculez aujourd’hui ?


M. : Moleculez est un producteur hardcore de Hambourg, Allemagne - C’est aussi simple que ça. Il produit la musique qu’il aime écouter. Quelquefois plus rapide, quelquefois plus lente, quelquefois plus dark, quelquefois plus industrielle...

Quel est le problème avec Marc Acardipane aujourd’hui ? Il y avait bien eu des égarements gabber de temps en temps il y a quelques années, mais maintenant il est à fond dans le hardstyle. Pouvez-vous en dire plus, vous qui êtes à Hambourg ?

Oui, il semble en avoir fini avec le hardcore. Il est branché hardstyle maintenant et il a même travaillé avec Scooter. Il y a beaucoup de gens qui ne sont pas très heureux de cela et certains lui donnent même du ‘traître’. Il a tellement fait pour le hardcore, la musique et la scène. Et maintenant, ça ?! “Pourquoi”, demandent certains, mais c’est sa vie et c’est son choix, alors peut-être ne devrions-nous pas le haïr à propos d’une décision qui le concerne. Personnellement je n’aime pas la direction qu’il a prise et je n’aime pas le hardstyle en général.

Que se passe-t-il avec le hardcore allemand en ce moment ? Il y a eu les heures glorieuses de Francfort il y a quelques années, mais cette musique ne semble subsister aujourd’hui que grâce à quelques îlots de résistance comme Nordcore à Hambourg ou Gabba Nation à Berlin. Des histoires horribles de soirées de 70 personnes arrivent à nos oreilles. C’est étrange parce que l’Allemagne a toujours été considérée comme la terre promise du hardcore.

C’est que le hardcore allemand est réduit - si pas mourant, pourrait-on dire. On a de grosses soirées seulement dans la région de la Ruhr, donc du gabber hollandais. Dans certaines villes il y a des groupes qui produisent des soirées tels que Nordcore à Hamburg, Gabba Nation à Berlin, Splitter Gruppen Core à Francfort ou SN.HC en Schwerin pour en nommer quelques-uns. Mais ces soirées ne sont pas grosses et ne sont pas tellement attendues. En fait la plupart de ces soirées sont petites ! Mais à propos de la scène hardcore/gabba du nord et de l’est, nous avons toujours eu une petite scène fermée avec de petites soirées - dark et pourries.

Comment expliquer cela ? C’est étonnant, sachant que de gros évènements comme Mayday ou la Love Parade se passent en Allemagne. Est-ce à penser que le temps des meilleures soirées hardcore est derrière nous ?

En fait il y a une très grosse scène techno ici. Mais le hardcore n’est jamais arrivé à ce stade de développement. Ici il est impossible d’avoir de la techno et du hardcore dans la même soirée ! Les premières années - milieu des années 90 - on trouvait des soirées hebdomadaires dans certains clubs. Après ça il y en a eu des mensuelles dans d’autres villes, donc aller en soirée harcore entrainait de longues heures de conduite à travers tout le pays. Et maintenant il y en a encore moins ! Même s’il y a de nouveaux organisateurs, qui commencent à refaire des soirées - très petites, quoi qu’il en soit ! Je dirais que le hardcore n’a jamais eu de « meilleurs jours » ici en Allemagne.

Image

N’est-ce pas étrange de vouloir que les gens fassent la fête sur ce genre de morceaux à propos de « désolation, malheur et désespoir » ? Pour vous, faire la fête n’est pas synonyme d’être joyeux ?[/b]

Hum...Je pense que je peux faire de la musique sombre de deux façons différentes :

Des morceaux très atmosphériques et très dark/doom, peut-être pas l’idéal à jouer dans une party, parce qu’ils ne sont pas en premier lieu pensés pour le dancefloor.

D’autres toujours très dark, parfois même harsh, mais avec un groove prenant, un rythme plus intéressant sur lequel on peut danser.

Parfois je pense qu’il est agréable d’avoir un bon mélange entre une atmosphère massive et une ligne de basse qui incite à bouger, comme par exemple dans certains classiques de Nordcore !

Quel est votre background musical et a-il un poids ou une influence positive sur votre travail actuel ?

Concernant mes racines dark, il y a bien sûr les Nordcore GMBH, dont les morceaux étaient tellement profonds et atmosphériques. PCP est bien sur une autre grosse influence, dans la mesure où j’ai toujours adoré les sons désolés, froids.

Pour le coté plus industriel, il y a bien sur Epiteth et ses artistes. Tout ça peut être considéré comme mes influences principales quand j’ai commencé à faire de la musique. C’est caché quelque part dans mon subconscient. Mais je ne vois pas ça comme un gros élément de ma musique, dans la mesure où je ne souhaite cloner ou copier le son de personne ! J’aime écouter beaucoup de trucs différents et peut-être que certains m’influencent, mais je ne pourrais pas l’assurer.

La plupart de vos tracks sont très narratifs. Pensez-vous à créer une histoire avec un début, un climax et une fin quand vous composez ? Avez-vous le sentiment d’être pour vos morceaux ce qu’un réalisateur est à ses films ?

Comme je l’ai dit, j’essaie parfois de vraiment raconter une histoire avec comme arme les sonorités ténébreuses. Je tente de faire un « morceau complet » plutôt qu’un simple « track », ce qui implique en effet une introduction, un climax et une fin. Donc il peut être pertinent de considérer un compositeur/producteur comme le « metteur en scène » de ses morceaux, dès lors qu’ils ont une atmosphère et de la profondeur.

Quelle est votre configuration hardware ? Qu’avez-vous à dire au sujet du débat hardware vs software ?

J’utilise uniquement mon PC, pas plus pas moins. Je travaille souvent avec des synthés virtuels et créé mes kicks et percussions plutôt que d’utiliser des samples. Et je suis parfaitement heureux avec mon « hardware ». Je ne pense pas que j’aurai besoin d’autre équipement, qu’il me manquera quelque chose. La diversité des programmes, des plug-ins et des instruments est hallucinante, de même que leur qualité ! Certains disent que les softwares sonnent moins bien que les machines, et certains se battent même au sujet de leurs outils de sequencing (trackers, Fruityloops, Cubase/Logic, et tout le bazar). Laissons simplement ces gens dans leurs certitudes. Personnellement je pense que chacun peut bien utiliser ce qu’il veut. Au final c’est le résultat qui compte, rien d’autre.

Dansez-vous souvent lors d’une fête (ce qui signifierait que vous pensez à votre expérience personnelle quand vous faites danser les gens) ? Plus largement, quelle est votre propre expérience de la fête et comment doit-elle être pour que vous l’appréciez ?

Pour moi, faite la fête veut dire : devenir dingue ! Faire des choses étranges sur le dancefloor et des mouvements tordus ! Une soirée hardcore doit être très sombre et méchante : beaucoup de fumée (pour ne plus rien voir), pas de lumières colorées (est-ce qu’on a l’air de ravers ?!) mais des flashes de gros stroboscopes, un sound system massif qui fait saigner les oreilles - pour ne citer que l’essentiel !

Est-ce que ça signifie que le hardcore et la rave sont deux choses différentes voire opposées ?

En Allemagne ce sont deux scènes très différentes. Le Hardcore était, comme je l’ai dit, indésirable et de l’autre coté le gros du public hardcore ne voulait rien avoir à faire avec les « ravers ». Les premières années, il existait une séparation stricte entre les deux scènes. Maintenant c’est un peu plus ouvert d’esprit qu’avant. Mais voir quelqu’un looké comme un raver à une party hardcore fait toujours bizarre...

OK mais n’est-ce pas le propos d’une soirée hardcore que d’y voir des trucs bizarres ? Qu’est-ce que vous considérez comme « normal » dans une soirée hardcore ?

C’est sûr que l’on veut y voir des trucs bizarres, haha. Mais ce que je voulais dire, c’est qu’un happy raver avec des fringues colorées attirerait l’attention dans un endroit où il n’y a que des tenues sombres et méchantes. Maintenant ce n’est plus vraiment cet esprit anti-rave, mais ça l’a été... J’ai assisté à des parties dans différents pays. Et les gens sont partout différents. Donc chacun peut juste parler de ce qu’il aime trouver dans une fête, pas de ce qui y est normal ou pas. L’atmosphère ici est très ténébreuse et vicieuse, ce que j’adore parce que pour moi c’est l’élément principal du hardcore : le coté maléfique de la musique.

Pourriez-vous expliquer le comportement du public allemand en soirée ?

Si l’atmosphère est comme il faut, ce qui est très important, les gens ici deviennent véritablement cinglés. Pas de vraie danse (bah !), ils font beaucoup de gestes bizarres, pètent un plomb, hurlent beaucoup et interpellent le DJ. Parfois les gestuelles « zombie » ou robotiques peuvent être marrantes, aussi ! Il faudrait que vous voyiez ça pour comprendre ce que je veux dire - c’est vraiment différent de ce que j’ai pu voir dans les autres pays jusqu’à maintenant !

Est-ce que le hardcore peut-être “adulte” ? ou doit-il être un truc “fait par des jeunes pour des jeunes” ?

Je ne le vois pas comme une musique réservée aux jeunes, mais c’est une affaire de « fun », pour sûr. Tous les éléments délirants dans les vieux morceaux, ou les triturations barrées dans les choses plus récentes montrent que les gens s’amusent beaucoup à faire de la musique hardcore. Mais on trouve aussi des choses matures, qui en fait, d’une certaine façon, sonnent « adultes ». Par exemple les artistes qui se concentrent davantage sur la construction d’une atmosphère que sur le groove ou le beat.

Qui par exemple ? Qui est à l’origine du hardcore le plus intéressant en 2004 ?

Quand je parle de hardcore profond, je fais allusion aux choses fabuleuses que Miro a produites jusqu’à maintenant. Il peut faire beaucoup de morceaux différents, mais toujours deep et atmosphériques ! Je suis toujours intéressé par les morceaux dark, et The Outside Agency font un superbe boulot dans le style. Leurs titres ne sonnent pas seulement lourds et sombres, mais aussi très maniables pour le mix. Les artistes de Third Movement sont très intéressants aussi, avec leurs sorties noisy industrielles et hardtechnoïdes. Vous voyez, il y a à nouveau plein de bonnes productions en provenance de Hollande. Je suis aussi curieux d’entendre ce qu’Industrial Strength va nous offrir cette année ! Il y a bien sur plein d’autres choses à guetter. Et elles viennent toutes de différents pays, ce que je trouve très appréciable. On dirait que la scène est entrain de grossir de plus en plus.

Etes-vous plus “c’était mieux avant” ou “hardcore will never die” ?

Un peu des deux ! Je sais comment c’était, et c’était définitivement différent par le passé. Les soirées étaient purement underground et plus intenses. Mais la musique a changé et les fêtes aussi. Il y a toujours de très bonnes choses qui se passent, et il y en aura toujours, quelle que soit la direction que ça prenne. Mais les vieilles parties me manquent, c’est peut être le point le plus triste !

Est-ce que le hardcore est toujours hardcore ?

Certains diront que la musique a évolué. Certains diront que c’est devenu mauvais. Une chose est sure c’est qu’elle a changé.En bien ou en mal, ça dépend de la conception qu’on a de cette musique. Je pense qu’il y a de bons aspects dans cette évolution et d’autres qui le sont moins. Aussi longtemps qu’il y aura une scène pour soutenir le truc -et que la musique sera plus importante que le profit- le hardcore sera hardcore. C’est comme ça que je vois la chose.

Songez-vous à faire un album ? Car en France cela fait quelques années que des producteurs hardcore -même sans grande expérience - se voient commander des cds de morceaux inédits par les gros labels (qui les vendent ensuite comme des « albums »).

Image

On ne m’a pas encore demandé, si c’est ce que vous avez en tête, haha. Mais ça n’est pas si important pour moi d’avoir une sortie CD. Ce qui m’importe c’est d’aller à une soirée, voir les DJs jouer mes disques et comment la foule réagit. Pour revenir aux CDs : il y en a certainement de bons, mais il y en a aussi des vraiment mauvais. Un vrai chef d’œuvre en CD, c’est “Ingler - MetaEnds”. Tous ses plus brillants morceaux sont dessus !

Quelle est la fête la plus incroyable à laquelle vous avez assisté ?

J’ai vécu un week-end de malade à Berlin en 2002, quand des amis et moi y avons séjourné pour la Fuckparade. Le vendredi, il y a eu une excellente party de warm up au Tresor avec un public génial. Le samedi s’est tenue la Fuckparade et ensuite nous sommes allés à l’after au Stellwerk. Panacea, Venetian Snares et Nasenbluten y jouaient, pour ne citer qu’eux. Tout le week-end était une bombe. Les gens, les soirées, tout !

Est-ce que les fêtards allemands se chargent avec tout ce qu’ils trouvent ?

Oh oui ! Les gens adorent prendre des drogues en Allemagne, haha. N’est-ce pas partout la même chose ?! Dans une soirée hardcore, je préfère les voir sous coke/speed pour avoir toute cette énergie démente sur le dancefloor...

Pensez-vous que nous (les humains) vivions tous sur le même plan de réalité ? Ou ne serions nous pas des ombres venues de nombreux espaces différents, ombres dont les chemins se croiseraient de temps à autres dans ce que nous appelons « réalité » ?

Ne jamais oublier : Il n’y a pas UNE réalité ! Et donc il ne peut y avoir le même niveau de réalité pour chacun ! La réalité est ce que les gens en font. Vous voulez un exemple ? La réalité de George W.Bush est qu’il a sauvé l’Irak et le monde du terrorisme (ouais, quelle blague) ! Pour les Irakiens, la réalité a un autre visage. Mais votre théorie est tout aussi intéressante.

Les Etats-Unis peuvent-ils produire de la bonne bière et du bon vin ?

Haha, c’est une bonne question ! Mais sérieusement, non. Je ne crois pas que ça sera un jour possible !

Interview by Dr Venkman http://www.signal-zero.info

_________________
Hardcore moi j'dis !!! Image


Jeu Mai 24, 2007 4:47 pm
Profil Site Internet
Sheper maître
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avr 20, 2007 1:23 am
Messages: 1620
Localisation: uranium city
Message 
éééé béééé , sa rigole pas avec moleculez.... :twisted: :twisted:


Jeu Mai 24, 2007 5:20 pm
Profil
Apprenti shaman
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Avr 23, 2007 1:52 pm
Messages: 3046
Localisation: Angers
Message 
une bone tronche de koreux .... sanson tu sais ce qu'il te reste a faire .... raz toi la tronche !!

_________________
Hardcore Ou j'tue le chien Bordel !!

Image


Jeu Mai 24, 2007 5:28 pm
Profil Site Internet
Sheper maître
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avr 20, 2007 1:23 am
Messages: 1620
Localisation: uranium city
Message 
jvai bientot l'faire.. loool

Citation:
Dansez-vous souvent lors d’une fête (ce qui signifierait que vous pensez à votre expérience personnelle quand vous faites danser les gens) ? Plus largement, quelle est votre propre expérience de la fête et comment doit-elle être pour que vous l’appréciez ?

Pour moi, faite la fête veut dire : devenir dingue ! Faire des choses étranges sur le dancefloor et des mouvements tordus ! Une soirée hardcore doit être très sombre et méchante : beaucoup de fumée (pour ne plus rien voir), pas de lumières colorées (est-ce qu’on a l’air de ravers ?!) mais des flashes de gros stroboscopes, un sound system massif qui fait saigner les oreilles - pour ne citer que l’essentiel !


franchement il as tous compris le lascar.... :war:


Jeu Mai 24, 2007 5:32 pm
Profil
Apprenti shaman
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Avr 23, 2007 1:52 pm
Messages: 3046
Localisation: Angers
Message 
ya pas photo il l'ecoute pas le manoss le hardcor ... c kler y se le prend !!!

_________________
Hardcore Ou j'tue le chien Bordel !!

Image


Jeu Mai 24, 2007 5:35 pm
Profil Site Internet
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avr 20, 2007 12:43 am
Messages: 1412
Localisation: en transe
Message 
c ça ki mank tiens un putain de strobe et une machine a fumée !
si y a pas trop de vent en prend les 2 pour ce WE :twisted:

_________________
Faut qu'ça pète :twisted:


Jeu Mai 24, 2007 10:40 pm
Profil
Apprenti shaman
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Avr 23, 2007 1:52 pm
Messages: 3046
Localisation: Angers
Message 
moi je vote pour

_________________
Hardcore Ou j'tue le chien Bordel !!

Image


Jeu Mai 24, 2007 10:45 pm
Profil Site Internet
Sheper maître
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Avr 20, 2007 1:23 am
Messages: 1620
Localisation: uranium city
Message 
Image


Mar Nov 20, 2007 11:11 am
Profil
Apprenti shaman
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Avr 23, 2007 1:52 pm
Messages: 3046
Localisation: Angers
Message 
un pti up parce que hey ...c'est quand meme bon !

Citation:
Dansez-vous souvent lors d’une fête (ce qui signifierait que vous pensez à votre expérience personnelle quand vous faites danser les gens) ? Plus largement, quelle est votre propre expérience de la fête et comment doit-elle être pour que vous l’appréciez ?

Pour moi, faite la fête veut dire : devenir dingue ! Faire des choses étranges sur le dancefloor et des mouvements tordus ! Une soirée hardcore doit être très sombre et méchante : beaucoup de fumée (pour ne plus rien voir), pas de lumières colorées (est-ce qu’on a l’air de ravers ?!) mais des flashes de gros stroboscopes, un sound system massif qui fait saigner les oreilles - pour ne citer que l’essentiel !



:twisted: :twisted:

_________________
Hardcore Ou j'tue le chien Bordel !!

Image


Mer Aoû 18, 2010 7:52 am
Profil Site Internet
Sheper chevronné
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Fév 04, 2008 7:53 pm
Messages: 469
Localisation: Angers
Message 
:wink:


Exactement!


Mer Aoû 18, 2010 7:37 pm
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 10 messages ] 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com