Index du forum
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le Ven Mai 25, 2018 5:14 am



Répondre au sujet  [ 2 messages ] 
 Manifeste contre la répression des amateurs de Techno 
Auteur Message
Sheper chevronné
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Fév 04, 2008 7:53 pm
Messages: 469
Localisation: Angers
Manifeste contre la répression des amateurs de Techno

Violences, saisies, menaces, fermetures, arrestations, amendes, interdictions, etc. Vous en avez ras le bol ? Alors lisez et signez !



Nous, amateurs de fêtes techno, en avons assez que les pouvoirs publics répriment la culture qui nous est chère.

«You might stop the party but you can't stop the future» disaient les Spiral Tribe. C'est l'inverse qui s'est produit. Les fêtes ne se sont pas arrêtées bien au contraire mais l'avènement d'un futur où la fête libre s'imposerait a volé en éclat.
La musique techno a conquis le monde mais ceux qui la vivent dans ses formes originelles et originales demeurent des indésirables.

Ce n'est pas la musique qui est réprimée, c'est nous.

Nous fréquentons les divers lieux où s'expriment la techno : raves, free-parties, salles, clubs, squats, festivals, teknivals... Nous sommes multiples comme la techno est plurielle.

Partout, oui partout, la répression nous poursuit ou plutôt elle nous attend. Elle nous cible.

Pour Vous, vous les gens bien comme il faut, nous sommes des nuisances. Des nuit-sibles pour votre sommeil, votre morale et votre certitude d’avoir fait les bons choix de vie.
Avec les lois et les flics en guise d'insecticide.

Vous qui faites fermer le club ou le bar dans lequel j'aime aller.
Vous qui servez à justifier les interdictions municipales ou préfectorales à chaque déclaration de soirée.
Vous encore qui dénoncez à la police ce défilé de jeunes en camions en pleine campagne au beau milieu de la nuit.
Vous rêvez de liberté mais vous ne supportez pas de voir des gens libres.

Trompée par les Médias anxiogènes, l'Opinion désireuse de sécurité fait triompher les Politiques avides de contrôle facile.
Car il est plus facile de s'attaquer au"dossier des raves et free-parties" que celui de "l'évasion fiscale" ou de "la délinquance".

Avant l'an 2000, vous aviez peur de nous comme de tout ce qui est nouveau ou étranger. Pré-jugés nous étions. Personne n'osait rentrer dans nos fêtes sauf sous escorte.
Quand nous avons été médiatisés et que vous avez compris que nous étions avant tout pacifistes et hédonistes,Votre peur s'est transformée en mépris. Jugés nous sommes. Vous avez lâché vos chiens de garde.

C'est aujourd'hui ce mépris qui perpétue la répression dont nous sommes victimes. Qui nous envoie à la clandestinité, au tribunal ou à l'hôpital.
Il est temps de rappeler vos clebards.

Votre lavage de cerveau et vos menaces ont convaincu une partie d'entre nous que nous étions une erreur de civilisation, une zone aussi temporaire qu'une crise d'ado, que nous devions nous cacher ou rentrer dans le rang.
Que cela nous passerait. Forcément, un jour. Tôt ou tard. Et bien non cette pilule-là ne passera pas.
Malgré vos lois liberticides, vos matraques, vos amendes, vos saisies et vos fermetures administratives, nous continuons à danser.

Ceux qui s'entêtent, vous les avez convaincus que le bonheur était dans le voyage perpétuel. Sans retour.
Nous admirons ces travelers en oubliant que l'exil n'est jamais qu'un choix par défaut.Une fuite loin de l’oppression. Bon débarras. Le bonheur est ailleurs vous verrez.

Pour les touristes éphémères, le retour est encore plus amer.Vous nous avez expliqués comme à des enfants que nous devions grandir et nos fêtes rétrécir. Contrôle facile. Sinon nos jouets seraient confisqués.

Cela a marché : l'Union des forces de la Techno a succombé au Diviser pour mieux Réprimer.

Nous avons grandi et nous voulons faire valoir nos droits.
Notre culture n'est pas moins légitime qu'une autre.

Le statut de victime ne nous convient pas. Le fatalisme de notre rejet ne nous convient plus.

Nous ne pouvons pas non plus arrêter le futur mais nous pouvons le changer.

Ce n'est pas la musique qui est réprimée, c'est nous. Alors BATTONS-NOUS.



http://www.technoplus.org/t,1/2692/-man ... -de-techno


Ven Nov 29, 2013 11:49 pm
Profil
Sheper chevronné
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Fév 04, 2008 7:53 pm
Messages: 469
Localisation: Angers
Message 
Manifeste : Techno+ répond aux 5 questions/critiques les plus fréquentes

Devant l'actualité - disons mouvementée - et le besoin urgent d'une réaction forte de la communauté techno, nous avons décidé de lancer notre manifeste dans la tourmente des événements qui se préparent. Afin d'accompagner un peu ce texte et pour permettre aux gens de mieux le comprendre, le présenter et le défendre autour d'eux, voici quelques explications :

1 Qu'allez vous faire de ce manifeste ?
Ce manifeste est l'une des pièces d'un dossier de défense des free-parties que nous sommes en train de monter. Il a vocation à recueillir le plus de signatures possibles pour montrer que le ras le bol contre la répression des free parties est partagé par des milliers de personnes.
En plus de ce manifeste, le dossier contiendra un communiqué de presse des associations de réduction des risques en milieu festif qui dit que « les free parties ne posent pas plus de problèmes sanitaires que les autres événements festifs » et que la répression pose plus de problèmes qu'elle n'en règle. Nous y mettrons aussi les différents communiqués de presse qui ont été lancés ces dernières années par des associations et des collectifs de sound systems, des témoignages particulièrement marquants de sound systems victimes de repression abusive, des photos de blessés par violences policières, des textes de loi et extraits de rapports officiels, bref tous les éléments qui pourront montrer que ce ras le bol est légitime. Ce dossier sera public et pourra être consulté et utilisé par tous, notamment des organisateurs d'actions revendicatives qui voudraient pouvoir justifier leur action.

2 Qu'est-ce qu'il propose de faire, ce manifeste ?
Les lignes de fractures sont telles dans le mouvement que dès qu'on sort du constat de la répression pour entrer dans les revendications, les divisions apparaissent. Le rôle de Techno+ n'étant pas de prendre parti pour une tendance mais au contraire de tenter de fédérer la scène, nous avons choisi d'abandonner l'idée d'une pétition (qui suppose des revendications) pour passer à celle d'un manifeste (le refus d'une situation). Ce manifeste propose de faire bloc et de montrer notre force numéraire !

3 Ce qu'il faut ce sont des opérations coups de poing, pas du blabla.
L'engagement de Techno+ n'est pas de cette forme mais notre militantisme n'est plus à prouver. Nous en avons d'ailleurs payé plusieurs fois les conséquences : nous avons déjà été en procès, et il se passe rarement un an sans que nous ne soyons la cible d'attaques graves, qu'elles viennent des médias, de députés, ou de commissariats. Ces deux dernières années nous avons ainsi été accusé d'organisation de free party, attaqué à l'Assemblée Nationale via des questions au gouvernement et traînés dans la boue par plusieurs journaux.
Notre association n'a pas vocation à organiser des événements mais à les soutenir et à les accompagner. Ainsi, l'objectif final de l'action (la constitution d'un dossier public) s'inscrit dans la complémentarité d'éventuelles actions coups de poing puisque ce dossier pourra être utilisé par tout organisateur pour expliquer sa démarche, montrer que le mécontentement face à la répression du mouvement techno est légitime et partagé par des milliers de personnes, y compris des associations de RDR.

4 De toutes façons on ne peut rien changer
Ca c'est ce qu'on verra ! Le mouvement des free parties fête ses 20 ans d'existence, et n'a pas perdu son dynamisme. Évidemment seul dans son coin on ne peut rien faire mais si tous les différents acteurs du mouvement (sound systems, public, associations de RDR et tous les collectifs qui gravitent autour) se mobilisent...

5 Signer ce manifeste c'est s'auto-ficher : les RG's n'attendaient que cela pour leur base de données
Le fichage existe et nous sommes conscients à T+ qu'il peut être utilisé contre le mouvement. C'est pourquoi nous avons préféré garder le contrôle des quelques données personnelles demandées en ne passant pas par un service existant (comme avaaz) qui n'offre aucune garantie sur l'utilisation de ses données et en utilisant un script maison de gestion de signatures.
Rappelons cependant que grâce à facebook (qui est officiellement surveillé par une cellule du SDIG spécialisée dans les événements festifs et notamment les raves parties), les renseignements généraux n'ont sans doute pas un grand besoin de ces adresses...

Nous espérons que ces précisions permettront d'éclairer ceux qui se posent des questions sur ce projet. N'hésitez pas à les diffuser autour de vous.


Ven Nov 29, 2013 11:49 pm
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 2 messages ] 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com