Index du forum
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le Mar Nov 13, 2018 9:10 am



Répondre au sujet  [ 7 messages ] 
  
Auteur Message
Sheper chevronné
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Fév 04, 2008 7:53 pm
Messages: 469
Localisation: Angers
Message 
Salut,

aux sons du 49:



je ne sais pas si vous êtes au courant, mais une réunion est organisée au ministère de l'intérieur le 5
février prochain.
On (des sons du 44) m'a demandé de passer le mot dans le 49.

Cette réu a lieu suite aux derniers gros événements illégaux dans le grand-ouest (Fuck multi 44,
Trans'Off et Caravane Pirate). Mais honnêtement, je ne pourreais même pas vous dire à l'initiative de qui
va se passer cetté réu (les sons, le gouvernement, ou Sam et Ivan qui seront présents).

Pour l'instant, si j'ai bien suivi, l'ordre du jour est le suivant:


1. Présentation, point sur la situation sur le terrain dans les régions de France et doléances des sound systems
2. Echanges sur la mise en place des Etats Généraux de la Free party
3. Présentation du dispositif des Médiateurs Jeunesse par Eric Bergeault
4. Mise en place d’un calendrier et d’une équipe d’organisation pour le Teknival du 1er mai.

pour l'instant encore, les "élus" régionaux sont les suivants (je recopie le message de Sam, + les modifs):

CONTACTS POUR LA REUNION DU 5 FEVRIER

J'ai eu un coup de fil avec le ministère ce matin et nous avons défini la procédure pour les invitations
personnelles a chacun de ceux qui viendront le 5. Le plus simple ce sera donc que ca se fasse par mail, vous
recevrez donc donc un mail personnel sur votre boite personnelle et vous pourrez répondre pour confirmer votre
présence.

Bien entendu il faudra vrai nom + adresse mail valide.

Ils souhaiteraient avoir la liste lundi au plus tard pour avoir le temps d'envoyer les invitations.

Si je refais le tour de ce qui a été dit par les uns et les autres j'ai cette pré-liste au niveau national,
cela fait 15 personnes, donc on serait complet.

AQUITAINE
Mika Ansefal Arakneed
Jerome Gokarn Teknovores

BZH (a me confirmer qui vient exactement)
Pierre-Jean Flipo Tlesco
Julien CDS
Et/ou une personne du 29 - (Enora Art Kor ) et/ou Anne Dubos Lpb
(faudrait se limiter a 2 si c'est possible, 3 maxi)

SUD
Adil Metek Zayonne ou Ben Metek ?
Romain Dj-mafieu

NORD
Sebastien TUGS David Keta

EST
Morgan HacidBurn Momo

NORMANDIE
Julien STUPetTEK Julien Tostain

CENTRE
Mamat Debamako

PARIS IDF
Ivan Bourreau Mst
+ 1 (qui ?) Renard Insoumis ?

PAYS DE LOIRE
Julien Dju Antracks
Ronan Legal 44enKval

Depuis pour la BZH se sont proposés :


- Vincent tanguy (29)
- Tom Farfatek / Asso Rennaise(35)

Pays de Loire se sont proposés :

- Jereli Cirkson (85)

Anne duos LPB/Epsylonn/Multi35 ne souhaite pas y aller.

pour l' IDF insoumis se sont proposés :

- renard [LaHP]
- Joyce [DFC/RHT]
- peut-être link [Cuben6]


Finalement, Julien Dju Antracks (CKD) s'est retiré. Bref, si certains d'entre vous se sentent la fibre politique,
ou des questions/revendications ou autre, ils peuvent aller s'exprimer ici (vous verrez, vous allez reconnaître
plein de monde).

http://soundsystemdelouest.forumactif.org

Techno+ sera là, même si nous n'avons pas été invités.

Bref, si vous avez des questions allez-y, moi je ne suis au courant que depuis 5 jours,
donc je n'ai pas toutes les infos. Appelez vos potes, plutôt! ^^


Ven Jan 24, 2014 1:07 am
Profil
Sheper chevronné
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Fév 04, 2008 7:53 pm
Messages: 469
Localisation: Angers
Message 
Message de Techno+:


Pourquoi Techno+ souhaite aller à la réunion au Ministère de l'Intérieur le 5 février 2014


Le long texte qui suit sert à expliquer le positionnement actuel de Techno+ : de l'analyse du contexte aux changements attendus.

Sommaire:
Le Contexte
les Enjeux
Ne pas retomber dans les erreurs passées
Adopter une méthodologie de négociation
Apport de Techno+


Le contexte
En fin d'année dernière plusieurs événements techno contestataires d'une ampleur jamais vu depuis plus de 10 ans se sont déroulés pour protester contre la répression du mouvement tekno :

le 21 septembre une multi-son annoncée publiquement et posée malgré l'interdiction de la préfecture en Loire-Atlantique
un manifeste anti-répression lancé fin novembre signé par 10 000 teufeurs
un communiqué du 6 décembre signé par 20 acteurs sanitaires de la scène techno demandant à l’État un changement de politique vis à vis des free parties
le 7 décembre décembre une opération escargot sur la rocade de Rennes suivi d'un teknival de 15 000 personnes
une free partie en plein centre de Nantes le 21 décembre
Suite à cela le ministère de l'Intérieur a proposé la semaine dernière une date de réunion pour le 5 février prochain à ces interlocuteurs habituels, les organisateurs du teknival du 1er mai, qui ont souhaité constituer une délégation comprenant des personnes issues de sound systems d'un peu partout en France. Le court délais ne favorise ni la transparence de l'information (de nombreux sons ne sont pas au courant), ni la démocratie du mode de désignation de cette délégation (quelle légitimité des représentants ?), ni le débat public sur le contenu de ce dialogue (au risque de diviser le mouvement). Bref de quoi alimenter les rumeurs les plus folles dans nos rangs.

De plus une partie non négligeable du mouvement est plutôt opposée au principe même du dialogue avec l’État. Pourtant ce qu'il en ressortira (s'il en ressort quelque chose) s'appliquera à tous. Techno+ ne se prononce pas entre les tenants de la négociation ou ceux du refus de celle-ci. En revanche il est primordial d'en finir avec des réunions qui ne servent qu'à organiser un tekos par an.

Les enjeux
Nos échanges récents avec des activistes du mouvements dont ceux ayant monté les actions listées plus haut montrent une volonté affirmée de rompre avec l'immobilisme en place depuis 2006. Certains d'entre eux participeront à cette réunion. Techno+ partage le même constat et souhaite aussi un vrai changement permettant de faire baisser concrètement la répression du mouvement.

Le simple fait de discuter avec le ministère de l’Intérieur divise notre mouvement. Il nous semble donc important d'adopter la plus grande transparence vis à vis de cette réunion afin qu'elle serve l'ensemble du mouvement et d'éviter les rumeurs et autres ragots.
De plus avoir cette réunion maintenant divise même ceux qui veulent discuter avec l’État. Nous pensons qu'une prise de contact avec la nouvelle administration n'est pas forcement négative si elle permet de déboucher sur une méthode de travail transparente et efficace. Nous pensons que cette réunion ne doit pas servir à négocier des points précis mais uniquement à connaître la base de discussion que nous proposera le ministère, à fixer quelques point de méthode, et ainsi de lancer un vrai débat au sein du mouvement sur la suite des opérations.

Il faut faire très attention à ne pas se faire endormir par le ministère et à maintenir la mobilisation contre la répression qui a permis d'attirer l'attention de l’État.

C'est pourquoi nous souhaitons tout de même participer à cette réunion initialement réservée aux sound systems par les organisateurs. Nous espérons qu'il n'y aura pas de blocage à cela.

Voici en toute transparence la contribution, en 3 parties, que nous voulons y apporter. N'hésitez pas à donner votre avis.

1/ Ne pas retomber dans les erreurs passées

Le premier point, et probablement le plus important de tous : il n'y a pas d'un coté les collabos qui discutent avec l’État et de l'autre, les branleurs qui préfèrent critiquer sans rien foutre ! Il y a des personnes impliqués dans le mouvement qui choisissent différentes stratégies pour faire vivre celui-ci. Ces stratégies sont toutes respectables et si elles peuvent être remises en cause et discutées, rappelons-nous qu'il y a toujours plus de points qui nous unissent que de points qui nous divisent. (ben oui c'est pas toute la France qui kiffe se gaver les tympans d'infrabasse pendant plusieurs jours les pieds dans la boue!)

Le deuxième point est que si des négociations doivent avoir lieu, il ne faut pas rentrer dans les mêmes problèmes qui ont permis à l’administration précédente de nous enfumer pendant 10 ans. Il faut adopter une méthodologie claire qui renforce l'efficacité de l’équipe négociante et garantisse la transparence des négociations. Les précédentes négociations ont souvent butés sur différents problèmes.

Conflit de personnes
Quand on passe de "je ne suis pas d'accord avec telle position" à "untel est un vendu", le débat s’arrête et plus rien n'avance. Jusqu'ici les différentes discussions visant à l'organisation de cette réunion ont évité cet écueil, il faut continuer dans cette voie si on veut arriver à quelque chose.

Problèmes de représentativité
Nous n'avons pas de système clair permettant de faire émerger des représentants (est-ce vraiment souhaitable ?). Pourtant les personnes qui discuteront avec l’État seront considérées par celui-ci comme parlant pour l'ensemble du mouvement et les – éventuelles – avancées obtenues s'appliqueront à tout le monde.

Il nous faut trouver un moyen, clair pour tous, de décider qui fait quoi et ce qu'ils doivent défendre. Quelles que soient les décisions prises, il faut que le processus soit connu de l'ensemble du mouvement, même les plus opposés à ces négociations.

Confusion entre réunion technique sur un événement et négociation générale sur la free
Enfin il est très facile de se faire manœuvrer par l'administration qui, de vagues promesses en "écoute de doléance", dicte très bien le temps de discussion. Une des armes souvent utilisée pour ça par l’État est la confusion entre réunion technique sur un événement (en général un tekos) et négociation générale sur le mouvement. Les sons se plaignent pendant vingt minutes, le ministère dis qu'il prend bien tout ça en compte et on passe deux heures à parler de citernes et de chemins d’accès au site.

Les réunions plus générales sont alors repoussées à après le tekos car "là on est dans l'urgence" puis se voient généralement annulées quant celui-ci est passé. Il faut donc être clair sur une séparation nette entre les deux négociations (savoir si l'événement du premier mai doit servir d'arme pour la négociation générale est un autre débat). Dans cette optique, pourquoi ne pas avoir deux équipes différentes, une axée sur le travail de terrain pour l'organisation du premier mai et l'autre s'occupant des discussions générales autour du mouvement.

Ça permettrai de plus d'ouvrir le débat à ceux qui ne veulent rien avoir à faire avec un événement coorganisé avec l’État mais sont intéressés par le reste de la discussion, et d’arrêter les rumeurs du style "il a vendu le mouvement pour son sarkoval" qu'on entend chaque année depuis 11 ans. Bien sur les deux équipes devront travailler en collaboration mais chacune pourra se concentrer sur ses priorités.

2/ Adopter une méthodologie de négociation

Pour être efficace, il nous parait important d'adopter une méthode prenant en compte les habitudes et la culture de négociation du ministère. Bien sur il ne s'agit pas de rentrer complètement dans leur jeu mais de ne plus se laisser manipuler.

Avant la réunion
Cela commence avant la réunion. Savoir à l'avance ceux qui seront en face permettrai de préparer au mieux la réunion et les sujets sur lesquels ont pourra avancer.

L'ordre du jour de la réunion ne doit plus nous être imposé. Il doit être discuté, en interne, à l'avance pour pouvoir préparer nos arguments et contenir au moins autant de points voulus par les sons que par le ministère. Négocier sur un pied d'égalité commence aussi par ça.

Engagement sur un agenda de rencontre sur toute l'année
Il nous faut aussi forcer le ministère à sortir d'une gestion "saisonnière" de la discussion qui fait que plusieurs réunions ont lieu entre février et mai, monopolisées par la gestion du 1er mai et que plus rien ne se passe pendant les huit autres mois de l'année. Pour cela il nous faut exiger un engagement ferme sur un agenda de négociations avec des rencontres sur toute l'année. La séparation des équipes de négociation serait aussi une arme dans ce sens.

Cet agenda nous permettrai aussi de mettre en place une vraie concertation nationale entre les acteurs du mouvement afin que les représentants aient un mandat clair sur ce qu'ils sont censés défendre à chaque réunion.

Comptes rendus
Enfin il est important de matérialiser ce qui se dit à ces réunions. Un compte rendu commun, validé avec le ministère doit être rédigé après chacune de celles-ci pour servir de base aux suivantes et de vérifier que les avancées promises débouchent sur quelque chose.

Un autre compte rendu plus développé et reprenant les positions de chacun doit être rédigé et diffusé au sein du mouvement pour que chacun puisse contrôler l'action des négociateurs. On évitera ainsi la création de légendes et la formation d'une "élite" qui à accès à l'information et la distille auprès de ses potes.

3/ Apport de Techno+

Après ces considérations générales un point sur ce que peut faire Techno+ là dedans.

Techno+ n’a aucune envie (ni la capacité d’ailleurs) de représenter les sons. Nous sommes plus proche du public que des orgas. Nous ne nous positionnons pas sur la pertinence de négocier ou non avec l’État car nous estimons que les deux choix sont légitimes. Nous soutenons l'ensemble du mouvement et cherchons à fournir des outils à chacun pour faire avancer ses idées. Ainsi le dossier de presse que nous avons sorti pour le 7 décembre 2013 peut servir à la fois pour un teknival illégal et pour une négociation au ministère. Mais puisque nous demandons une transparence totale il nous parait important de dire exactement pourquoi nous comptons participer à cette réunion et ce que nous souhaitons y apporter.

Témoignage sur 17 ans de dialogue avec l’État
A l'origine en 1995/97 Techno+, Keep Smiling et le Tipi étaient les seules assos de teufeurs identifiées par les pouvoirs public et les médias et d'ailleurs souvent pris pour les organisateurs des évènements. Cette situation n'était pas facile à gérer pour nous notamment lors de l'écriture de la circulaire de 1997 sur les raves où Technopol représentait la tendance officielle du mouvement et les seules les assos de santé parlaient aussi de la tendance alternative. N'étant pas légitimes pour représenter les orgas, les assos de santé ont organisées des rencontres entre sound systems en 2000 et 2001 visant à créer une coordination au sein du mouvement. Ce fut très utile car quelque mois plus tard le fameux Mariani sortait son amendement anti-free que la mobilisation a pu repousser jusqu'aux attentats du 11 septembre 2001. Une partie de cette coordination devint peu après le 1er collectif national des sons fin 2002 lors des 1ers sarkovals. Depuis Techno+ contribue aux rencontres avec le ministère de son propre chef ou sur demande des sound systems.

Nous avons donc l'expérience et le souvenir des engagements passés et souhaitons témoigner de cela afin d'établir une continuité dans ces négociations : lors des précédentes négociations des engagements ont étés pris par le gouvernement. Les sons peuvent décider qu'ils ne constituent plus aujourd'hui des objectifs à atteindre mais sans préjuger des buts qu'ils se fixeront, mettre l’État devant ses responsabilités doit constituer une base dans la discussion.

Pour information, voici les engagements fermes jamais tenus par l’État :

Fournir un terrain par département pour l'organisation d’événements de moins de 500 personnes
Fournir un terrain par région pour les événements entre 500 et 10 000 personnes.
Financer 4 teknivals d'ampleur nationale par an
Mener une action auprès des élus et des forces de l'ordre afin de familiariser ceux-ci à la problématique des free partys pour garantir une égalité de traitement entre celle-ci et les autres manifestation culturelles.
Mise au point sur les risques sanitaire lors des événements techno légaux et illégaux
Grâce à son rôle d'acteur sanitaire, Techno+ peut rappeler le constat fait par les 20 principales structures intervenant en free-party, qui ont affirmé dans un communiqué de presse publié la veille du teknival de Rennes que ces fêtes ne posent pas plus de problèmes sanitaires que les autres événements. Qu'ainsi l'utilisation de l'argument du risque sanitaire n'est qu'un des fantasmes justifiant la répression du mouvement et en aucun cas une réalité.
Témoignage sur la violence et l'augmentation de la répression du mouvement
Grâce à notre observatoire de la répression et aux nombreuses discussions qui ont entouré la sortie de notre manifeste contre celle ci, nous pouvons témoigner de l'ampleur et de la violence de la répression du mouvement, fournissant ainsi des arguments aux sons pour lutter contre celle-ci.
Comptes-rendus permettant à chacun de savoir exactement ce qui s'est dit
Enfin, étant en discussion (et – on l'espère – en confiance) aussi bien avec ceux qui veulent négocier qu'avec les plus opposés, ainsi qu'avec beaucoup de personnes qui se situent entre les deux, nous comptons rédiger et diffuser largement des comptes rendus objectifs des discussions ayant eu lieu au ministère afin que chacun sache exactement ce qui se dit en son nom. Nous diffuserons notamment ceux-ci via les 10 000 signataires du manifeste.


Désolé pour le pavé mais au moins maintenant vous savez exactement où on en est. Si chacun pouvait faire de même sur ses motivations et ce qu'il compte défendre cela faciliterait grandement les choix à faire.


Mar Fév 04, 2014 2:41 pm
Profil
Sheper chevronné
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Fév 04, 2008 7:53 pm
Messages: 469
Localisation: Angers
Message 
http://soundsystemdelouest.forumactif.org/


Message des Insoumis via le forum:


"MERCI DE DIFFUSER LE PLUS LARGEMENT POSSIBLE - mails, forums, réseaux
sociaux,...

Création d'un Collectif National Unitaire et Informel des Sound Systems !

-Liste d'information et de coordination entre l'ensemble des Sounds Systems pratiquant la Free Party sans subvention, sur donation et dans des lieux non conçus pour recevoir du public : que ce soit une Fête Libre ou un événement encadré par l’état. Pour les teufs en salle des fêtes ou en parc d'expo, voir directement avec Technopol...

-L'objet de cette liste est de permettre aux informations de circuler correctement entre les divers Sound Systems et d’éviter ainsi que ces informations soient gardées par un petit groupe d'auto-élus.

-Si il est évident que tout le monde a son mot a dire, l'objet de cette liste n'est pas de créer de longs débats par mails, ni de devenir un lieu d'enjeu de pouvoir et de règlements de comptes (y des forums et/ou facebook pour ça. La liste pourra donc être modérée mais de manière collective (pas de censure individuelle comme on a pu voir par le passé).

-Cette liste n'a pas la prétention de représenter l'ensemble des Sound Systems, elle reste donc informelle et non décisionnaire. Ce n'est pas une pseudo-fédération avec ses chefs et ses lobbyistes, juste un moyen d’échange et d'information entre tout les Sound Systems et cela quelque soit leur obédience (autonomes, amateurs, affinitaires,...)

-En cas de problèmes judiciaires cette liste peut aussi servir de conseils et d'appel à l'aide. Même si vous vous en sortez seuls, n’hésitez pas à partager votre expérience qui pourra alors être utile à d'autres après vous ;-)

-Sauf cas d'invitation à une action collective de type Teknival, manifestation, action revendicative festive, multison, festival open to all,... les annonces de fêtes ou d'autres types d’événements ne sont pas autorisés ici.

-Pour être inscrit sur cette liste vous pouvez en faire la demande sur ce lien (on vous renverra un mail pour vous demander auparavant le nom de votre Sound System et votre region) :

https://lists.riseup.net/www/subscribe/freeparty"


Mar Fév 04, 2014 2:43 pm
Profil
Sheper chevronné
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Fév 04, 2008 7:53 pm
Messages: 469
Localisation: Angers
Message 
Message de sons de Vendée:




http://soundsystemdelouest.forumactif.org/




Communiqué de Sound Systems Vendéens

Pour certains,vous êtes au courant,d’autres en ont entendu parler,d'autres encore l’ignorent…

Quoi qu’il en soit,la situation du mouvement Tekno autogestionnaire continue à se dégrader et plusieurs Sound Systems et associations se mobilisent pour inverser la tendance.

Les organisateurs du festival du 1er mai et Technotonomy, qui sont déjà en contact avec le gouvernement, ont proposé une réunion le 5 février 2014. Nous avons demandé à y participer aussi. Nous serons reçus par l'Intérieur ET Jeunesse et sports.

Ordre du jour proposé par le gouvernement:

1. Présentation, point sur la situation sur le terrain dans les régions de France et doléances des Sound Systems
2. Echanges sur la mise en place des Etats Généraux de la Free party
3. Présentation du dispositif des Médiateurs Jeunesse par Eric Bergeault
4. Mise en place d’un calendrier et d’une équipe d’organisation pour le Teknival du 1er mai.

Des personnes vont donc se rendre au ministère pour voir de quoi il en retourne, et s’il y a possibilité de faire avancer les choses en notre faveur.

Le délai est court, trop court pour que nous puissions gérer une communication entre les divers Sounds Systems de France, c’est pourquoi nous tenons à clarifier la situation :

- Cette réunion est un premier pas, l’une des exigences étant d’obtenir un calendrier de réunions sur toute l’année, au niveau national, régional et départemental, de manière à pouvoir nous coordonner et à pouvoir remonter l’avis et la position de Sound Systems qui s’investiraient par la suite.

- Nous allons informer le ministère de notre mécontentement suite aux multiples actions mettant à mal notre passion notre culture et que seulement sous certaines conditions la concertation pourrait reprendre normalement

- Il n’y aura pas de négociations lors de cette 1ère réunion, aucune décision ne sera prise sans en référer aux Sound Systems. Nous mettrons un point d'honneur à être le plus transparent possible !

- Tout avis est bon à prendre, qu’ils soient pour ou contre des négociations avec le gouvernement car ce n’est qu’en avançant ensemble, malgré nos divers opinions et nos différences, que nous arriverons à quelque chose.

- Préalablement à toutes négociations, nous exigeons :

¤ L'arrêt immédiat des saisies de matériel de Sound Systems,

¤ Retrait par décret de la possibilité de saisir les véhicules et de suspendre les permis des organisateurs,

¤ Augmentation par décret de la limite du nombre prévisible de participants de 500 à 1500,

¤ Respect de la législation en vigueur concernant les cadres de loi imposés aux soirées de type Free Party, qu'elles soient déclarées ou non.

pour plus d'infos, vous vous rapprochez d'un son


Mar Fév 04, 2014 2:45 pm
Profil
Sheper chevronné
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Fév 04, 2008 7:53 pm
Messages: 469
Localisation: Angers
Message 
Communiqué des Insoumis concernant la reprise d'un dialogue collectif:



http://www.freeparadeparis.org/doc/insoumis.txt
http://www.freeparadeparis.org/doc/insoumis.rtf
http://www.freeparadeparis.org/doc/insoumis.jpg
http://www.freeparadeparis.org/doc/insoumis.pdf

Communiqué des Insoumis concernant la reprise d'un dialogue collectif avec
le gouvernement

Suite aux actions de protestation réussies de Rennes (Teknival des
Trans-Off) et Nantes (Caravane Pirate), les organisateurs du festival du
1er mai et l'association Teknotonomy ont demandés un rendez-vous au
ministère. Lors de cette entrevue, une 2ème réunion a été programmée pour
le 5 février, avec quelques représentants issus de leurs réseaux régionaux
ou affinitaires, et avec pour ordre du jour :

1. Présentation, point sur la situation sur le terrain dans les régions de
France et doléances des Sound Systems.
2. Échanges sur la mise en place des États Généraux de la Free Party.
3. Présentation du dispositif des Médiateurs Jeunesse par Eric Bergeault.
4. Mise en place d’un calendrier et d’une équipe d’organisation pour le
Teknival du 1er mai.

L'information ayant été rendue publique par un représentant de l'Ouest, de
nombreux Sound Systems qui n'avaient pas été consultés se sont donc
réunis. A l'issue de ces discussion, nous avons demandé, avec succès, à
participer à cette réunion. Aucun d'entre nous ne souhaite négocier et
promettre quoi que ce soit, tant que des garanties sérieuses n'ont pas été
données par le gouvernement concernant l'avancée du dossier Free Party.

Nous souhaitons également que les débats soient ouverts à l'ensemble des
Sound Systems et retranscrits publiquement, par soucis de transparence et
d'horizontalité entre les Sound Systems. Si chaque Sound System et chaque
Réseau a ses propres revendications, certaines font consensus et servent
de bases communes :

- Arrêt immédiat des violences policières, des saisies de matériel et de
tout autre moyen de répression,
- Retrait par décret de la possibilité de saisir les véhicules et de
suspendre les permis de conduire des organisateurs,
- Augmentation par décret de la limite du nombre prévisible de
participants de 500 à 1500.

Tant que nous n'aurons pas obtenu d'avancées significatives, nous
prévoyons d'organiser des actions directes festives pour tenter de faire
pression sur le gouvernement.

Le court délai avant cette réunion ne nous a pas permis d'informer et de
mettre en place une coordination entre les Sound Systems d’Île-de-France.
Si ces discussions se poursuivent, il faudra bien que l'ensemble des sons
qui se sentent concernés se réunissent et s'accordent pour présenter un
front commun par la suite.

Les Sound Systems du Réseau des Insoumis ne croient toujours pas que le
lobbyisme ou la collaboration puissent avoir un impact majeur sur des
gouvernements à tel point démagogues et antidémocratiques, pour lesquels
leur maintien au pouvoir est le seul facteur réel déterminant leur
politique. Seule la pression par la menace de troubles généralisés à
l'ordre public et économique permet de les faire reculer, comme en 2005 où
nous avons ainsi pu obtenir le passage de 250 à 500. Pour un gouvernement,
la paix sociale n'a pas de prix !

Notre politique reste et restera celle d'une confrontation festive et d'un
rejet radical du consumérisme et cela malgré les coups que nous assène
l’État dans son acharnement contre toute tentative d'autonomisation :
peines de prisons et contrôles judiciaires, saisies à répétition de
matériel et de véhicules, retraits de permis, violences policières ayant
entrainées des blessures à vie, arrêts de soirées sans motif valable,...
Rien que pour le Réseau des Insoumis, le total des amendes et des frais
judiciaires s'élèvent à plusieurs centaines de milliers d'euros. Malgré
cela notre envie de Fête Libre reste entière, nous ne fléchissons pas,
nous ne nous soumettrons jamais !

Toutefois, si nous nous faisons un devoir de rappeler le plus fréquemment
possible au gouvernement que l'Autonomie Festive est et sera éternellement
une réalité, nous sommes également conscients que, seuls, nous ne pouvons
pas faire plus face à la machine étatique et ses moyens répressifs.C'est
pourquoi nous avons choisis de soutenir ces Sound Systems et de leur
apporter notre soutien dans leur tentative tant qu'ils resteront dans une
optique de confrontation festive en cas de refus du gouvernement d'accéder
à nos demandes.

Également, si nous accordons évidemment toute notre confiance à ces Sound
Systems, nous n'oublions pas qu'en face il s'agit de l'élite politique,
dont la spécialité est la manipulation. Souhaitant éviter à tout prix que
nos camarades tombent eux aussi dans les pièges où nous sommes tous tombés
par le passé et souhaitant démontrer clairement au gouvernement que nous
serons soudés en cas d'actions collectives de confrontation festive, nous
serons présents à ce rendez-vous.

Si nous observons que la volonté de nos camarades fléchit, que seuls les
dossiers déclarés sont pris en compte, que des acquis de nos luttes
passées soient mis en danger ou que nos convictions soient mises en
porte-à-faux par ces discussions ou par les actions inhérentes à cette
tentative de bras de fer avec l'état, il est évident que nous cesserons
immédiatement et irrémédiablement notre participation à cette initiative !

Nous n'avons aucunement la prétention ni même l'intention de représenter
l'ensemble des Sound Systems d'IDF. C'est pourquoi nous proposons donc une
Réunion Inter-Sound-Systems-IDF le vendredi 21 février pour voir ensembles
les suites à donner à cette initiative. Le lieu et l'heure seront précisés
par infoline, code 210214.

LONGUE VIE A LA RESISTANCE FESTIVE !!


Mar Fév 04, 2014 2:46 pm
Profil
Sheper chevronné
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Fév 04, 2008 7:53 pm
Messages: 469
Localisation: Angers
Message 
CoMMuNiqué des soNs de BzH ConcerNant l'EvoLutioN de Notre moUvemenT.

Attention, ce n'est pas exactement le même que dans le 85:





Réunion avec l'Intérieur (5/02/2014).

Pour certains,vous êtes au courant,d’autres en ont entendu parler,d'autres encore l’ignorent…

Quoi qu’il en soit,la situation du mouvement Techno amateur en France s’est dégradée et plusieurs sound systems et associations se sont mobilisés pour inverser la tendance(pétitions et communiqués des assos de réductions des risques,teknival trans-off,multi44,etc..).

Les organisateurs du teknival du 1er mai et technotonomy,qui sont déjà en contact avec le gouvernement,ont proposé une réunion le 5 février 2014.Nous serons reçus par l'Intérieur ET Jeunesse et sports.

Ordre du jour proposée par le gouvernement:

1. Présentation, point sur la situation sur le terrain dans les régions de France et
doléances des sound systems
2. Echanges sur la mise en place des Etats Généraux de la Free party
3. Présentation du dispositif des Médiateurs Jeunesse par Eric Bergeault
4. Mise en place d’un calendrier et d’une équipe d’organisation pour le Teknival du 1er mai.

Des personnes vont donc se rendre au ministère pour voir de quoi il en retourne, et s’il y a possibilité de faire avancer les choses en notre faveur.

Le délai est court, trop court pour que nous puissions gérer une communication entre les divers sounds systems de France, c’est pourquoi nous tenons à clarifier la situation.

- Cette réunion est un premier pas, l’une des exigences étant d’obtenir un calendrier de réunions sur toute l’année, de manière à pouvoir nous coordonner et à pouvoir remonter l’avis et la position de sound systems qui s’investirait par la suite.

- Nous allons informer le ministère de notre mécontentement suite aux multiples actions mettant a mal notre passion notre culture et que nous avons des doléances a leur remonter (voir en fin de page) et que seulement sous certaines conditions la concertation pourrait reprendre normalement

- Il n’y aura pas de négociation lors de cette 1ère réunion, aucune décision ne sera prise sans en référer aux sound systems.

- Les points d’honneurs sont: Représentativité et Transparence. Nous sommes conscients qu’il y a encore beaucoup de travail pour tenir ces objectifs, quoi qu’il en soit c’est la motivation 1ère des personnes qui seront présentes à cette réunion.

- Tout avis est bon à prendre, qu’ils soient pour ou contre des négociations avec le gouvernement.

- Ce n’est qu’en avançant ensemble, malgré nos divers opinions, nos différences que nous arriverons à quelque chose.Ce n’est que faisant table rase des veilles histoires et querelles que nous obtiendrons ce que nous voulons.

Revendication :

-Stopper:

*les saisies voire destruction de matériel (ex:muca/lpb/afranchis/farfatek dep35, sos dep33, enketIItek dep35,etc...)

*les peines complémentaires type suspension du permis de conduire (ex: 44 en k-val au multifuck44)

*les interventions en cours de soirée sans sommation (ex: enketIItek dep35)

*le non respect des closes de déclaration d'évènement comme pour le multi44

*les pressions faites sur les potentiels propriétaires de terrains par les autorités et les maires

-Mettre en place:

*réunions de médiation a l'échelle département/région entre sound6tems/préfectures/délégués jeunesse et sports

*"rencontres de la free party" (réunion/conférence/débat/découverte) avec sound6tems/prefectures/maires/agriculteurs/etc...

*prise de contact systématique avec les autorités pour médiation en cours de soirée (non déclarée) pour entre autres identifier les zones a risques pour y remédier au besoin et garantir la tenue de l'évènement jusqu'à sa fin

*débloquer des terrains de l'état (dans chaque région par exemple) pour l'organisation de grands rassemblements

*un calendrier de réunion sur l'année, détaché de l'organisation du tekos du 1er mai. Qui permetteront de voir les avancées et remonter de nouvelle doléance.

*un groupe de travail (avec les représentants et le gouvernement) pour faire une refonte complete des loi encadrant les événements amateur de musique éléctronique... reprendre tous depuis 0 !

-Modifier:

*la législation sur la règle des 500 participants pour la repousser a 1500

*l'engagement de bonnes pratiques et mettre en place un contact permanent informé traitant du sujet avec les différents acteurs de manière transparente et structurée.


Mar Fév 04, 2014 2:47 pm
Profil
Sheper chevronné
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Fév 04, 2008 7:53 pm
Messages: 469
Localisation: Angers
Message 
Celui de Loire-Atlantique cette fois, avec (encore) quelques modifs. J'espère que ce sera le dernier et qu'après on passera direct au compte-rendu. :scratch:



Communiqué de Sound Systems de Loire Atlantique
>
>
> Pour certains, vous êtes au courant, d’autres en ont entendu parler, d'autres encore l’ignorent…
>
> Quoi qu’il en soit, la situation du mouvement Tekno continue à se dégrader et plusieurs Sound Systems et associations se mobilisent pour inverser la tendance.
>
> Les organisateurs du festival du 1er mai et Technotonomy, qui sont déjà en contact avec le gouvernement, ont proposé une réunion le 5 février 2014. Nous avons demandé à y participer aussi. Nous serons reçus par l'Intérieur ET Jeunesse et sports.
>
> Ordre du jour proposé par le gouvernement:
>
> 1. Présentation, point sur la situation sur le terrain dans les régions de France et doléances des Sound Systems
> 2. Echanges sur la mise en place des Etats Généraux de la Free party
> 3. Présentation du dispositif des Médiateurs Jeunesse par Eric Bergeault
> 4. 4. Mise en place d’un calendrier ET d’une équipe d’organisation pour le Teknival du 1er mai.
>
> Des personnes vont donc se rendre au ministère pour voir de quoi il en retourne, et s’il y a possibilité de faire avancer les choses en notre faveur.
>
> Le délai est court, trop court pour que nous puissions gérer une communication entre les divers Sounds Systems de France, c’est pourquoi nous tenons à clarifier la situation :
>
> - Cette réunion est un premier pas, l’une des exigences étant d’obtenir un calendrier de réunions sur toute l’année, au niveau national, régional et départemental, de manière à pouvoir nous coordonner et à pouvoir remonter l’avis et la position de Sound Systems qui s’investiraient par la suite.
>
> - Nous allons informer le ministère de notre mécontentement suite aux multiples actions mettant à mal notre passion et notre culture et que seulement sous certaines conditions la concertation pourrait reprendre normalement
>
> - Il n’y aura pas de négociations lors de cette 1ère réunion, aucune décision ne sera prise sans en référer aux Sound Systems. Nous mettrons un point d'honneur à être le plus transparent et représentatif possible !Les représentants pour les Pays de Loire sont Julien(CKD) et Ronan(44 en K-Val).
>
> - Tout avis est bon à prendre, qu’ils soient pour ou contre des négociations avec le gouvernement car ce n’est qu’en avançant ensemble, malgré nos divers opinions et nos différences, que nous arriverons à quelque chose.
>
> - Préalablement à toutes négociations, nous exigeons :
>
>
> ¤ L'arrêt immédiat des saisies de matériel de Sound Systems,
>
> ¤ Retrait par décret de la possibilité de saisir les véhicules et de suspendre les permis des organisateurs,
>
> ¤ Augmentation par décret de la limite du nombre prévisible de participants de 500 à 1500,
>
> ¤ Respect de la législation en vigueur concernant les cadres de loi imposés aux soirées de type Free Party, qu'elles soient déclarées ou non.



Nous avons cherché à contacter un maximum de Sound systems du département, et nous sommes en contact constant avec plusieurs autre Sound system de France.

Suite à cette réunion, nous diffuserons bien évidement un compte rendu.

De même nous organiserons des réunions de concertation entre sound system suite à cette réunion et pour préparer les prochaines.

Rave on

Faites tourner !


Mer Fév 05, 2014 6:39 am
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 7 messages ] 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com